Accueil » Médias sociaux

The Social Network vu par la Génération Y

The Social Network vu par la Génération Y
Qui?
Deux pré-ados de  12 ans, Achille (130 amis) et Raphaël (169 amis)
Quoi?
Leur critique du film The Social network.
Comment ?
« C’est l’histoire du patron de Facebook qui est un geek, il est solitaire. Il vole les photos de son université. Il passe au conseil de discipline et considère qu’on devrait lui être reconnaissant parce qu’il a piraté le système du collège. »

Et toi qu’en penses-tu ?
Raphaël : Je pense aussi qu’il a rendu service en montrant les failles. Mais il ne respecte pas beaucoup les filles.
Il a aussi un peu volé l’idée des autres.
Achille : Non les autres, leur idée était pas terrible. Il a fait un meilleur code et il a étendu leur idée.

Il vole des photos. Pensez vous que Facebook vous vole aussi votre intimité ?
Raphaël :Oui

Du coup vous faites attention à certaines choses ?
Achille : Quand je vois qu’il y a des gens que je ne connais pas je bloque. Je ne suis pas le seul, il y a 500 millions d’autres personnes. Ça protège. Je ne mets pas forcément la vérité. Dans « frères et soeurs », je mets mes amis, par exemple.
Raphael : j’ai changé mon nom de famille, pour ne pas qu’on me retrouve. On voit là où on va à l’école. Je fais en sorte que il n’y ait que mes amis qui puissent regarder certaines choses. Mon frère m’a installé les paramètres de confidentialité. Mon pote m’a montré comment les bloquer.
Achille : Je t’ai montré comment modifier la situation amoureuse.

A quoi vous sert Facebook ?
Achille : j’y passe une heure par jour.
Raphaël: j’y passe 20 minutes. Et une heure le week end.
Ca sert à parler à nos amis, en France et à l’étranger. C’est gratuit et c’est plus facile de trouver quelqu’un que sur MSN, on n’a pas besoin de son mail.
avoir 169 amis c’est pas très naturel. On a des potes et des connaissances.

Avez vous remarqué qu’il y avait de la pub ?
Raphael : il n’y en a pas beaucoup. Il y en a tout le temps à droite. C’est normal, pour qu’il puissent faire des bénéfices.

Vous avez déjà regardé la pub ?
Raphael et Achille : Non.

Quelles choses désagréables pourraient vous arriver à cause de Facebook ?
Raphael : Que je sois pdg d’une grosse entreprise et qu’on mette un pisteur qui trouve plein de chose sur moi, comme l’histoire de la poule qui mange du poulet dans le film.
et toi ?
Achille : Les mauvaises rencontres

Est-ce que le film a changé votre perception de Facebook?
Raphael : non. Mais celui de son créateur. On voit que c’est un super connard. Il préfère continuer son site et avoir plus de parts que son meilleur ami.
Achille : au début, il se fiche de l’argent, il donne son site sur la musique au lieu de le vendre à Microsoft. Mais à la fin il veut son fric.

Est-ce que c’est le film de votre génération ?
Raphael : On n’est pas concernés par l’histoire mais par Facebook.

Tags : , ,

Bienvenue dans la transmedia pride

Bienvenue dans la transmedia pride

Qui ?
Laurent Guérin, Dg de Citymoviz.

Quoi ?
Une tribune sur les programmes transmedia.

Comment ?
Au travers d’exemples choisis chez les producteurs pionniers ;« Le crossmedia, c’est 100 exemplaires d’un puzzle ayant une pièce unique, le transmedia, c’est 100 pièces différentes formant un puzzle unique.

Avec  l’internet, les chaînes de télévision ne sont plus les seules à pouvoir proposer et diffuser du divertissement vidéo, proposé également par les opérateurs mobiles et les réseaux sociaux, et produits également par de nouveaux entrants comme les marques… Philips a récemment invité les internautes à réaliser leur propres films avec dialogues imposés, pour vanter les mérites de son téléviseur 21:9 . BNP Paribas de son côté, a réussi un très beau coup en créant une websérie (Mes Colocs) et en déclinant son univers à tous niveaux (publicité, PLV en agences, site événementiel et éphémère dans Paris, projections,…).

Outre les marques, le nouvel écosystème brasse des radios , des acteurs du Net , Youtube, Dailymotion, Free, Msn, Yahoo, Allociné… et des opérateurs (Orange, SFR, Bouygues,…). Je me suis attaché aux expériences les plus innovantes, menées par les chaines de télévision anglo-saxonnes, avant de me pencher sur les premières expérimentations françaises.

- Avec son jeu “The Million Pound Drop” (un genre de “Qui veut gagner des millions” à l’envers : on dispose du magot d’1 million de Livres au départ du jeu, mais il ne faut pas le perdre), la chaîne anglaise Channel 4 a recruté l’ensemble de ses candidats via Facebook et Twitter. Objectif : faire exploser le buzz et booster l’engagement “en ligne”. En vous connectant sur le site internet de l’émission à l’heure de la diffusion, vous jouez aussi -l’argent est virtuel – et passez ainsi enfin du stade passif (“je l’avais dit que c’est le Prince de Galles qui a dit ça…”) au stade actif (vous misez et vous jouez en direct, en regardant l’émission). Rendez-vous le 25 octobre 2010 pour la saison 2, en vous connectant ici, pour ceux qui ont accès à Channel 4…
-De son côté, la chaîne américaine ABC a développé une application iPad autour de son émission “My Generation”. L’application permet d’interagir en direct avec le programme (votes, commentaires,…). Le slogan ne peut pas être plus explicite: “Change the way you watch TV”. Un écran dans les mains, un écran sur le mur. … Lire la suite

Tags : , , , , , ,

Uniqlo ouvre la voie au Social CRM

Uniqlo ouvre la voie au Social CRM

Quoi ?
L’atelier CB Web Le Club du 15 septembre 2010, « Du CRM au Social Relationship Management », en partenariat avec La Poste. Maryse Mougin a rappelé que son métier est  la relation client : « Nous n’avons pas encore d’offre dans les médias sociaux. Cette session va nous apporter quelques réponses aux questions que nous nous posons ».

Qui ?
Maryse Mougin – directrice de la relation client Groupe La Poste
Stéphane Galienni – Pdg Balistik*Art
Sandrine Plasseraud – dg de We Are Social
Orianne Garcia – directrice marketing Glam Media
Bjorn Cassier – Pdg The Insiders. Retrouvez leurs présentations et le podcast audio sur l’espace du Club.

Comment ?
Stéphane Galienni a rappelé l’importance du community management : « si vous avez une page Facebook mais personne derrière qui l’entretient, ça ne sert à rien, car ce qui compte ce n’est pas les 1 300 000 fans de Vuitton, mais le millier qui interagit ». Certains fans sont aussi puissants que des marques, ou des médias, à l’image de Michelle Phan qui peut avoir des millions de vues sur ses vidéos où elle commente des cosmétiques (Lancôme vient de signer avec elle). Par son action sur les réseaux sociaux, Dior a multiplié par 6 le trafic sur son site en un mois et augmenté de 43% les ventes du sac Lady Dior. Mais « aimer » n’est pas forcément synonyme d’acheter. Pour transformer les fans en acheteurs, il y deux moyens : soit en attirant le fan vers un e-store, soit vers un magasin. Dans ce secteur, Skoda ou Uniqlo se distinguent, en faisant bénéficier les twitters de réduction « avec un risque de protestation, car ces opérations peuvent être ressenties comme du spam ». Autre tendance : la géolocalisation, qui permet de faire émerger de nouveaux ambassadeurs et d’attirer de nouveaux consommateurs. L’association du web social et du mobile est particulièrement prometteur pour les marques. Un retail 2.0 se dessine à l’horizon, associant web social, QR codes, m-coupon et bornes interactives en magasin.

Sandrine Plasseraud : … Lire la suite

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

M. Mougin, La Poste « la France est encore loin du tout direct »

M. Mougin, La Poste « la France est encore loin du tout direct »

Qui ?
Maryse Mougin, directrice de la relation client et du courrier, La Poste.

Quoi ?
Une réflexion sur l’intégration du courrier dans le social média, à l’occasion du prochain atelier de CB Web le Club, « du CRM au Social Relationship Management », le 15 septembre prochain (inscriptions ici).

Le Social Relationship Management pour vous c’est quoi?
C’est une nouvelle étape dans l’évolution des réseaux sociaux. Les marques ont pris conscience de l’importance de ces réseaux, mais aujourd’hui il faut aller plus loin et se demander ce qu’on en fait. Il faut voir au-delà. D’ailleurs, on parle désormais de social media plutôt que de social networks. On commence à ajouter des adjectifs, à être plus précis. Par exemple, le Social Mail Marketing, c’est ce qui doit faire le lien entre l’adresse physique, l’email et les réseaux sociaux.

Comment La Poste appréhende-t-elle  les réseaux sociaux ?
Pour l’instant on regarde, on écoute. Nous pensons que les réseaux sociaux sont un excellent moyen pour mesurer la côte d’amour (ou de désamour) de la marque. Les médias sociaux peuvent être une excellente alternative aux baromètres clients, souvent jugés trop coûteux. Néanmoins, il faut être vigilant sur les conclusions  à en tirer  : vous pouvez avoir des milliers de fans qui vous aiment mais qui n’achètent pas vos produits ! En interne, on pourra aussi s’appuyer sur cette  voix souveraine du client pour mener notre conduite du changement. Pour un groupe comme La Poste, qui s’est positionné sur la relation client, cela ouvre des perspectives intéressantes. Comme, pourquoi pas, de développer un outil  de relation client social media commercialisé par le groupe

Les réseaux sociaux sont-ils en concurrence avec La Poste ?
On considère les réseaux sociaux comme un média, au même titre que le courrier ou l’email. C’est donc un concurrent. Mais La Poste préfère jouer la complémentarité du multicanal. Aujourd’hui, plus un seul média ne peut remporter la mise tout seul comme il y a 20 ans. Nous sommes sur un marché d’addition et non de soustraction. D’ailleurs, on note que la consommation globale des médias est en augmentation. Déjà remis en cause aux Etats Unis, le multicanal est une vraie réalité à condition de diffuser un message spécifique à sa cible. Par exemple, si vous voulez attirer l’attention d’un adolescent, évitez le mail ou le message Facebook : recevoir du courrier physique est encore extrêmement valorisé car il n’en reçoit quasiment pas et que c’est un signe de statut, un attribut de l’adulte.

Que pensez-vous du rachat de Nuggad par Deutsche Post ?
L’acquisition de Deutsche Post est une nouvelle démonstration  du rôle prépondérant et spécifique que les  grandes postes européennes  entendent jouer sur le marché des médias dans les années à venir. Elle est prometteuse d’une robuste et efficace proposition « cross canal » pour les annonceurs. … Lire la suite

Tags : , ,

Les annonceurs, pas fan des community pages de Facebook

Les annonceurs, pas fan des community pages de Facebook

Qui ?
Stanislas Magniant, dirigeant de Publicis Consultant, réagit à l’intégration par Facebook des pages de Wikipedia.

Quoi ?
En cause, les Community Pages, annoncées lors du F8, créées automatiquement par Facebook, à partir des pages publiques et sur  Wikipedia.

Comment ?
Comme l’indiquait le directeur business développement de Wikimedia, la fondation en charge de Wikipedia : « avoir des articles de Wikipedia sur Facebook permettra d’accroitre la diffusion de la libre connaissance sur internet (…) Les membres de Facebook auront la possibilité de suggérer ou d’ajouter des articles Wikipedia (ainsi que d’autres contenus pertinents) » . Qui dit contenu, dit opportunité de trafic, de référencement, et de revenu publicitaire pour Facebook.

Pourquoi ?
De nombreuses marques et entreprises qui avaient investi dans la création et le développement de leur communauté sur leur “Facebook Fan page” officielle se retrouvent aujourd’hui confrontées à ces pages parasites, croisement improbable de l’algorithme de Facebook et de contenus user-generated, parfois plus complètes que les pages officielles.
La frustration et l’incompréhension deviennent palpables … Lire la suite

Tags : , ,

commentaires récents

  • Colin: je cherche à monétiser mon site et ça m'éclaire bien sur ce ...
  • Soph92: Lorsqu'on rencontre le réalisateur, on voit de suite qu'il a...
  • Yoann Romano: Article intéressant. A mon avis la grande force de Facebook ...
  • Tegan Buttke: Thank you for your awsome article. I'll keep an observation ...
  • Lanita Sethi: Thank you regarding the awsome article. I'm going to keep an...
  • Colombe: Nous sommes une grande marque de luxe et avons testé 4 acteu...
  • AZERTY: Sur un site, il y aussi ceci. "Il s'agit d'une agence de ...
  • reomie: Pas sympa les insultes. Le principal, c'est qu'il plaise à ...