Accueil » Fenêtre sur... »Médias sociaux

Le QR code s’impose, même à camembertland

6 avril 2010 Fenêtre sur..., Médias sociaux 9 Commentaires
Le QR code s’impose, même à camembertland

Qui ?
Vincent Herman, qui dirige Nexence, qui accompagne les entreprises dans leur stratégie mobile


Quoi ?

Une tribune sur la percée du QR Code, et le danger des formats propriétaire et de l’absence d’approche utilisateur, illustrés par la dernière campagne Nike Football.


Comment ?
« Le QR Code est aujourd’hui utilisé et reconnu comme le standard des codes barres 2D au niveau international. En effet, après Google et son service « Favorite Places », Facebook intègre cette nouvelle fonction depuis peu sur les profils de ses utilisateurs. Depuis longtemps utilisé en Asie, ce format est donc considéré par ces deux entreprises comme le format unique et standardisé du code barre, le
QR Code. Et pourtant, les Français proposent un format francofrançais, le Flashcode, qui sert de support à la campagne d’affichage actuelle pour Nike Football.
Pour cette campagne, personne n’a pensé à utilisateur final, qui doit apprendre de nouveaux réflexes. L’adresse pour charger le Fashcode est écrite en tout petits caractères et en tout en bas de l’affiche, il faut presque lècher la sucette Decaux pour lire cette mention. Une fois qu’il a chaussé ses lunettes et téléchargé le lecteur, il accède à des films sur Youtube, et pas au film promis. Dans cet exemple, le Flashcode, qui est un accélérateur de connexion, devient un véritable frein.
Les promoteurs de la campagne n’ont pas non plus pensé aux touristes étrangers. Et pourtant, l’explosion des ventes de Smartphones dans le monde ouvre un boulevard à l’utilisation du QR code comme accélérateur de connexion mobile. Elle offre aux annonceurs, publicitaires et marques une opportunité technologie afin de générer du trafic sur leur site internet mobile en créant un lien entre le monde physique et le monde interactif. Implémentable sur tous supports pouvant recevoir un
QR Code, elle offre d’infinies possibilités.

Le QR Code s’est imposé par son format ouvert et indépendant des opérateurs télécoms. Le créateur du QR Code, Denso Wave, a d’ailleurs déclaré qu’il n’exercerait aucun droit sur son brevet. D’une forme visuelle plus attractive que le Datamatrix, doté d’une forte capacité de stockage d’information, supportant les caractères internationaux (kanji), plus sécurisé et moins fragile que d’autres formats, le QR Code est devenu un standard. En France, les opérateurs télécoms ont décidé de créer un format propriétaire en encodant une suite de chiffre dans le code 2D plutôt qu’une Url. Obligeant à pointer vers des serveurs spécifiques, cette approche propriétaire a freiné l’arrivée de cette technologie en France. Ne recommençons pas deux fois la même erreur.

nike QR

Tags : , , ,


il y a actuellement "9 Commentaires" sur cet article

  1. SeoContest dit :

    L’utilisation du FlashCode pour cette campagne Nike est une honte ! Alors que d’habitude il me suffit de viser un QR code pour accèder à des contenus, là il faut que je télécharge un player spécifique au FlashCode. Encore un excès de zèle de la part des propriètaires du Flashcode qui devraient ouvrir leur format.

  2. greg dit :

    Perso. j’accède bien au site mobile de NIKE FOOT. Pas de problème de mon côté. Pas besoin non plus de télécharger une appli spécifique. Mon appli Mobiletag le lit instantanément.
    …Mais oui encore faut il savoir se servir d’un smartphone. mdr

    Greg -

  3. Jean sylvain dit :

    Magnifique CHEMISE en fait !

    Et bonne journée bien sûr avec flashcode !

  4. CFV dit :

    Bonjour à tous,

    Je n’ai pas par habitude de répondre aux provocations, mais de répondre lorsque le débat permet d’échanger des idées ou des propositions, de construire plutôt que de détruire. Le positionnement de Nexence est un positionnement qui est clair : anti flashcode. Je ne le discute pas, je le constate à travers les articles de son dirigeant et il est à respecter tant que cela reste dans l’exactitude.

    Mais vouloir la liberté d’expression en interdisant cette liberté pour d’autres, c’est étrange comme procédé…

    La technologie de lecture du code barre est une technologie non intrusive… mais donc personne n’impose à qui que se soit de scanner ou pas les codes barres ?

    Et chacun a le droit de télécharger le logiciel qu’il souhaite et si vous souhaitez une application qui lit les datamatrix (dont flashcode), les QR-codes et les 1D et bien téléchargez mobiletag.

    Lorsque que certains disent que le QR-code devient un standard, c’est qu’ils découvrent le monde du code barre car cela fait bien longtemps que c’est un standard au japon (lancé par DOCOMO). Il faut faire attention au vocabulaire « standard », utilisé à tort et à travers par certains.

    Flashcode est un standard des opérateurs français (Orange, SFR et Bouygues) et fotokody pour ceux de la pologne.
    GS1 déploie également ses codes 1D et 2D (datamatrix) pour ses membres.
    Mobile Tag est également membre de GS1.

    Mais lorsque l’on entend dire toujours par les mêmes personnes que le marché américain utilise comme « standard « le QR-Code c’est FAUX !

    Ce n’est pas une idéologie c’est un fait :

    at&t a choisi Mobile Tag pour dépoyer sa technologie aux USA (ci-joint le lien du communiqué de presse)

    http://www.att.com/gen/press-room?pid=4800&cdvn=news&newsarticleid=30675

    Les américains n’opposent pas un code à un autre … ils veulent toutes les solutions dans une même application, ils veulent que le consommateur n’ait pas à choisir entre le QR-codes ou le datamatrix ni le 1D .

    Ils ont choisi Mobile Tag et ça c’est un fait.

    Cordialement

    CFV
    Mobile Tag

  5. Patrick dit :

    @CFV: Mobiletag a intoxiqué pendant des années le code normé 2D « Datamatrix » par son exploitation fermée (Flashcode).
    Je viens de lire dans votre post « …chacun a le droit de télécharger le logiciel qu’il souhaite… » pour lire les flashcode etc…oui, encore faut-il qu’un lecteur choisi par un utilisateur comme moi (qui n’est évidemment pas le votre) puisse accéder à vos services/plateforme; sauf si vous nous démontrez le contraire. Maintenant que le QR code (et pas seulement aux US ou au Japon mais même dans d’autres pays comme UK, Allemagne, Suisse…) semble se divulguer massivement et que les opérateurs français ne peuvent plus alimenter la sangsue…Mobiletag se lave les mains et se autoproclame le supporteur du QR code, des standards et du lecteur de code (cela me rappelle un nom d’un autre lecteur) « Universel »…Hallelujah !
    Je pense aussi comme vous qu’il faut faire de la critique constructive et pas le contraire, mais alors ne racontez pas des histoires qui, même à des non-pro (mais passionné depuis 3 ans sur le sujet) comme moi, ne tiennent plus debout mais la disent longue sur votre savoir faire en Comm.
    La vérité est que Mobiletag cherche à communiquer (peu importe si c’est de l’intox ou presque…), à gagner de la visibilité, casser ou bloquer le marché etc… pour atteindre un seul objectif: justifier à ses investisseurs une nouvelle demande de levée de fonds. Enfin, si j’étais un investisseur, je me poserais de réelles questions, après toutes ces années d’investissement en ressources commerciales, marketing, développement …vous en êtes encore là avec votre technologie, communication et parts de marché ?…une Sté technologique française…je dois retourner à l’école, j’ignorais que la Biélorussie est désormais une région de camembertland,comme dit M. Herman!

  6. Sébastien dit :

    J’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre la réaction de cvf suite à cet article. Que nous dit l’article : le qr code est devenu le code 2D standard dans le monde dans le domaine du marketing et de la communication. Il suffit de regarder l’actualité IT ( et pas seulement en français ) pour ce rendre compte que de Google à Facebook, de Mac Donalds à Barclays en passant par Ralf Lauren ou Louis Vuitton tous utilisent ce standard, des US au Japon en passant par l’Allemagne et l’Italie. Alors qu’y a t il de mal à parler de la réussite de ce code même en France ? D’ailleurs, on notera que la critique de ce monsieur Herman ne porte que sur le code fermé franchouillard et sur la volonté d’imposer un code français par nos opérateurs ( si j’ai bien compris ) et pas sur la qualité du lecteur de cette entreprise. D’ailleurs je l’ai testé : il marche même plutôt bien sur un iPhone…de la même façon que le lecteur Linkee qui fonctionne bien mais pas avec le flashcode.

  7. Dans le domaine du paiement mobile, ce qui serait bien c’est de trouver une alternative au paiement par SMS, en attendant le sans contact NFC qui tarde à arriver sur les téléphones grand public. Le code barre à deux dimensions pourrait être une telle alternative, car presque tous les téléphones ont un appareil photo. Or il n’en est rien. Pourquoi ? Parce-qu’il faudrait un format unique et répandu, au moins sur un territoire, acceptable par les banques et les intermédiaires de paiement, donc non exclusif aux opérateurs de télécommunication, que toute société pourrait intégrer, créer facilement, et lire. Lire avec des lecteurs pré-installés sur tous les téléphones.
    Si il y a plusieurs normes, cela complique la lecture. Si en plus il y a bataille, le code barre à deux dimensions n’ira pas loin. Et l’appareil photo servira à… prendre des photos… quel dommage ! Tout le monde voit midi à sa porte. La valeur ajoutée est en dehors de la technique elle même du code barre, peu intéressante : des codes en couleur, data matrix, QR code, propriétaires. A force de créer de la fantaisie (couleur) et de l’enferment, on est forcé de travailler avec d’autres moyens : SMS, USSD, application embarquée, BUMP de Paypal.

  8. Maurover dit :

    Bonjour, je ne vais pas polémiquer sur le flashcode (je vais l’appeler « FC »), tout a été dit…et ce n’est pas mon rôle!
    Comme dit CFV, je vais débattre pour construire plutôt que de détruire et essayer de porter ma pierre et de donner une certaine visibilité à ceux qui le souhaitent.
    Seul regret de l’utilisation du FC, bien que le code est un Datamatrix et qui pourrait être utilisé comme un QR code, son exploitation reste, à ce jour, effectivement réservé aux seuls fournisseurs de l’AFMM. Cela est une des raisons (parmi les principales) qui a défavorisé le développement du code 2D en général en France. Cela justifierait aussi le terme « code fermé » qui a souvent été utilisé par certains acteurs, probablement pour exprimer non pas le décodage du FC qui respecte un standard (tous les « reader » qui savent lire un datamatrix, entre-autre le notre « Lynkee », savent plus ou moins bien et rapidement décoder les données) mais plutôt sur son exploitation, c’est-à-dire, pour récupérer le contenu associé à ses données. Cela signifie que le FC, dans un contexte et marché du marketing mobile, il n’a pas été utilisé comme l’usage « standard » du QRcode mais comme un code à barres linéaire conventionnel (1D) où on est obligé de faire appel à une base de donnée (pas forcement accessible par des solutions tierces) pour récupérer le contenu correspondant. Voilà la grande différence avec le QR code, qui au contraire, dans le marketing mobile, il n’a pas été utilisé comme un code à barre (1D) conventionnel ou un 2D pour un usage industriel. En effet dans le QR code, dès ses premières utilisations au Japon, on a toujours encodé un lien web (les données) et le contenu associé est facilement consultable via un browser quelconque.
    Ce n’est donc pas un problème du type de code (excepté par ces caractéristique, type et capacité d’encodage) mais de comment on l’utilise. Il est ainsi évident que c’est la politique d’un opérateur ou d’une association qui peut être, éventuellement, défaillante.
    A ce propos, je trouve plus intéressant l’approche de Neustar qui, au contraire, sollicite tout le monde à se connecter à leur plateforme bien que, comme le FC, leur code n’est pas exploitable tout seul (pas d’URL) . Après, chaque acteur est libre de faire son choix et d’adopter sa propre politique commerciale et d’exploitation du code; perso, je préfère la politique de l’accessibilité démocratique à l’information et créer des véritables services pour l’utilisateur. Il ne faut pas oublier que le code n’est qu’un moyen pour récupérer une information/contenu mais ce n’est pas le but.
    En ce qui concerne la popularité du QR code aux US, il est évident qu’il prédomine et de loin le Datamatrix, surtout depuis que Google l’a aussi choisi. On parle toujours d’usage marketing mobile, sinon, dans un contexte industriel (logistique, pharmaceutique, médical, aérospatial etc.), dans tous les pays occidentaux (dont les États-Unis) le Datamatrix est évidemment plus répandu. Enfin, comme dit Sébastien B., le code 2D, si bien utilisé, peut créer des usages, des services et donc du business plutôt que mutiler un écosystème en développement.
    Pour finir, il est de mon devoir d’informer qu’à ce jour, aucun « reader » mobile au monde peut se définir « universel » car aucun ne lit tous les codes existants ; mais si vous cherchez un lecteur mobile d’identification et authentification pour lire les QRcode, Datamatrix et les codes articles EAN (8 et 13)/UPC, je vous invite à jeter un coup d’œil ici http://www.lynkee.com

    Mauro
    Lynkware

  9. [...] se pose à nouveau le problème des formats, déjà rencontré pour les QR codes (lire la tribune de Vincent Herman). Pour l’utilisateur, il faut télécharger une application pour chaque technologie. La [...]

Commentez cet Article







commentaires récents

  • Yoann Romano: Article intéressant. A mon avis la grande force de Facebook ...
  • Tegan Buttke: Thank you for your awsome article. I'll keep an observation ...
  • Lanita Sethi: Thank you regarding the awsome article. I'm going to keep an...
  • Colombe: Nous sommes une grande marque de luxe et avons testé 4 acteu...
  • AZERTY: Sur un site, il y aussi ceci. "Il s'agit d'une agence de ...
  • reomie: Pas sympa les insultes. Le principal, c'est qu'il plaise à ...
  • Noyeux: Je suis confus d'avouer que je ne comprends pas la partie ce...
  • gerald: Les 15 heures de travail derrière chaque article sont invisi...

Cookies

Adhérer au Club

Devenez membre et participez à nos rencontres professionnelles
  • L'opération 1 mds de PAPpour la Tunisie marche très bien sauf auprès des médias classiques. Bravo à Patrick Robin, honte à ceux là ?
  • en route pour netexplorateur, pour découvrir de nouvelles amériques
  • I'm using Viber to make free phone calls on my iPhone http://t.co/JaNNAub via
  • autre adresse de Clay Shirky ce matin: http://www.seeclickfix.com/citizens, où les citoyens évoquent leurs préoccupations locales
  • Bonnes adresses de Clay Shirky ce matin http://codeforamerica.org/ , huggy les bons tuyaux des villes US
  • F. Pisani aka , de retour en France, va faire le tour du monde de l'usage des techno de l'info et cherche sponsors
  • de bien jolis voeux qui leur ressemblent http://ow.ly/3LX6t
  • Conf OMG : Mark Robertson de reeseo a annoncé que Zappos allait faire 100 000 vidéos cette années et ouvrir la vidéo à ses consommateurs