Accueil » Actu »création

Mailorama, à l’insu de son plein gré

16 novembre 2009 Actu, création 13 Commentaires

mailoramaQui ?
Mailorama, l’opérateur de cash back (site qui rétribue l’internaute pour ses achats chez les e commerçants) de Rentabiliweb, dirigé par Jean-Baptiste Descroix Vernier, et Stéphane Boukris, qui s’était déjà illustré dans le service à la personne, avec le site qui faisait les devoirs à la place de l’élève, fermé au bout d’une journée.

Quoi ?
Une opération de distribution de cash au champ de Mars, où 40 000 euros devaient être distribués entre 11 h et 14 h par un bus aux couleurs de Mailorama, les 60 000 autres euros devant être distribué au secours populaire. L’opération s’inspire d’une action menée aux Etats-Unis, mais l’annonceur outre Atlantique faisait passer un entretien à tous les candidats au cash.

Pourquoi ?
Pour faire du bruit, suivant l’école Endemol (peu importe qu’on parle de mon programme en bien ou en mal, pourvu qu’on en parle). Tous les médias en ont parlé, embarqués par l’agence Image 7, dont on se demande comment elle choisit ses clients (voir plus bas). Mais France Info, notamment,… n’a pas cité l’annonceur.  l’opération a été annulée pour trouble à l’ordre public, une voiture a été renversée, et c’est la Préfecture qui a annoncé l’abandon de l’opération. Les dirigeants de la société n’étaient plus là. Le CP d’Image 7 pour justifier l’opération est une sorte de chef d’oeuvre :

« Suite aux incidents survenus dans le 7ème arrondissement de Paris, la direction de Rentabiliweb rappelle que sa filiale Maillorama avait reçu l’autorisation formelle et écrite d’organiser la manifestation « le bus mailorama de la fortune » au lieu même fixé par la préfecture de Police.

Sans cette autorisation, sans l’accord expressément notifié par les autorités de Police, sans l’assurance expressément donnée que toutes les mesures seraient prises pour que ne soit pas porté atteinte à l’ordre public, Rentabiliweb n’aurait pas pris l’initiative de ce « Cash Back » sympathique, convivial et bon enfant.

C’est donc à la suite d’un changement d’avis de la préfecture, et à la demande expresse des services de police, que Rentabiliweb a décidé d’annuler une opération qui avait été, de son coté, montée avec toutes les précautions, toutes les garanties de bon déroulement et tout l’esprit de responsabilité requis en pareille circonstances.

Rentabiliweb déplore les débordements qui ont eu lieu. Rentabiliweb est consternée de voir qu’une opération festive et, encore une fois bon enfant, peut être organisée sans aucun trouble à l’ordre public au Canada ou aux Etats Unis, mais ne peut apparemment pas l’être en France.

Rentabiliweb partage la colère de tous ceux qui se réjouissaient de voir un budget publicitaire aller, pour une fois, car c’était tout le sens de cette opération, dans la poche des consommateurs et non dans celle d’une régie – elle comprend et partage leur colère, car ce sont eux qui ce soir, se sentent floués. Elle est solidaire aussi de ceux qui ont eu à souffrir des conséquences de cette annulation.

Rentabiliweb confirme que l’intégralité du budget prévu pour cette opération, soit 100 000 euros, sera dès lundi versé au Secours Populaire. »


il y a actuellement "13 Commentaires" sur cet article

  1. Merci pour la communication de ce communiqué de presse pour le moins consternant, a fortiori de la part d’une agence de RP à qui il serait souhaitable de rappeler que l’investissement publicitaire ne va pas dans « les poches d’une régie », mais au bénéfice des contenus éditoriaux, du pluralisme de l’information, dont l’agence est bien contente de trouver pour relayer ses autres « communiqués de presse » !

  2. où comment se donner bonne conscience en prenant le Secours Populaire en otage…

  3. Aucun media n’a cité Mailorama, seul l’interviewé de TF1 a dit le nom mais de manière quasi inaudible.
    Est ce qu’il n’y a pas de moyen plus malin de faire gagner la même somme aux mêmes personnes en les amenant sur les sites que l’on veut promouvoir?

  4. gpetit dit :

    Si, bien sûr. Si on met de l’intelligence dans une opération, ça donne par exemple one million dollar cougher de Ricola, où il fallait poposer du Ricola à quelqu’un qui tousse…

  5. Alex dit :

    Attention ce n’est pas Jean-Baptiste Descroix Vernier qui étaient derrière faismesdevoirs.com mais un de ses employés : Stéphane Boukris, habitué des idées loufoques

  6. Cette campagne est clairement partie en vrille (et c’était prévisible) mais intéressant de voir que les gens semblent trouver assez normal que sous prétexte de ne pas avoir reçu quelques euros les gens se mettent à fracasser vitrines, voitures et passant… Et amusant de voir que les gens trouvent plus moral de dépenser des millions d’euros dans un plan d’achat d’espace 4X3 ou une fiesta VIP open bar pour un lancement produit que de donner du cash aux gens en direct (tout en se faisant de la pub au passage)… dans les 2 cas cela reste du marketing non? Je pense aussi que beaucoup mélange moral et légal ;)

  7. gpetit dit :

    merci Alex, je corrige de suite !

  8. gpetit dit :

    Je ne suis pas d’accord avec toi Emmanuel: distribuer de l »argent sans contrepartie, cela me fait penser à de la mendicité à l’envers, et c’est là où la morale intervient.

  9. Emmanuel dit :

    Je preferais de loin le concept outre Atlantique qui a eu un bon buzz, il eut été intéressant de l’adapter en France…Dommage.;)

  10. JB dit :

    Chanceroom.com fait dans la surenchère ! Ils ont carrément envoyé des SDF autour du stade de france pour demander de l’argent aux gens pour parier sur leur site … c’est scandaleux ! Quand la pub se sert de la misère comme gagne pain .

  11. natacha dit :

    il parait que c’est l’agence OXYGEN qui a organisé toute l’opération afin de faire parler de Chanceroom.com. Y en a qui sont vraiment prêt à tout pour faire du buzz pour leurs clients !

  12. [...] Quoi ? La présentation des résultats semestriels de Rentabiliweb, un groupe coté à Euronext qui propose des solutions de monétisation de trafic pour les sites internet (affiliation, micropaiement, e-pub, services vocaux…). Rentabiliweb est surtout connu du grand public pour sa filiale de cash-back Mailorama, à l’origine de la distribution de billets qui a tourné au fiasco en 2009. [...]

  13. [...] de culte de la personnalité d’amis prestigieux, sans doute pour se refaire une image. JBDV, le même qui a renoncé à jeter l’argent des fenêtres d’un car, provoquant des émeutes, « a tout compris du Web » nous ont ainsi assuré [...]

Commentez cet Article







commentaires récents

  • AZERTY: Sur un site, il y aussi ceci. "Il s'agit d'une agence de ...
  • reomie: Pas sympa les insultes. Le principal, c'est qu'il plaise à ...
  • Noyeux: Je suis confus d'avouer que je ne comprends pas la partie ce...
  • ado: c'est vraiment ringard ce site... 15h mon cul et genre vous...
  • gerald: Les 15 heures de travail derrière chaque article sont invisi...
  • gpetit: Merci à tous et chacun, chaque message reçu ici et dans ma b...
  • gpetit: Bonjour Hélène, J'ai rédigé cet édito avec mon coeur et dans...
  • Cyroul: Vas-y Geneviève, continue à nous faire rêver en refusant la ...

Cookies

Adhérer au Club

Devenez membre et participez à nos rencontres professionnelles